Caribbean Disaster – Chronique

Je me sens très frustré de ne pas pouvoir profiter de ce magnifique jeu d’aventure/gestion de république bananière.
Mais étant vraiment trop nul en allemand (et j’aurais mieux fait de suivre les cours au lieu de dessiner des sprites sur mon cahier de brouillon) je ne comprends pas un traitre mot de cette aventure.
D’après ce que j’ai pu deviner c’est que l’on incarne l’un des trois ministres d’El Presidente de Mad Island. Chacun devra user au mieux de sa cagnotte pour corrompre, persuader voire faire affaire avec les locaux et ainsi gagner de l’emprise pour prendre le leadership. Mais pas facile de comprendre le teuton et beaucoup de situations restent obscures pour moi…même le manuel est introuvable !
Dommage car le jeu regorge de personnages truculents et de paysages hauts en couleurs.
Et comme à son habitude, les musiques de Chris Hülsbeck font mouche ! Reprenant le registre musical afro antillais qui avait si bien illustré Monkey Island, ses compositions sont ici d’une qualité remarquable.
Si vous êtes un germaniste accompli n’hésitez pas à l’essayer car le potentiel de ce jeu est considérable.

Caribbean Disaster 1996 Ikarion / Silver Style
Code : Timm S. Müller
Gfx : Thomas Andrae / Timm S. Müller
Musiques : Chris Hülsbeck

Vidéo: