Logical – Chronique


 
Depuis le succès de Tetris sur tous le support, les éditeurs ont tenté de décliner la formule afin réitérer le succès du jeu d’Alekseï Pajitnov.
Ainsi on vit arriver moult jeux de réflexions reposant sur l’association de formes et de couleurs tels que Welltris, 7 Colors, Atomino, Klax,
Block Out pour les plus connus et aussi sur borne d’arcade avec Plotting et Puzznic.
Chacun cherchant une recette magique pour réitérer le succès commercial de son aîné
Plus d’infos : Les clones de Tétris
Et en 1991 Rainbow Arts s’y colla avec ce Log!cal qui est ma foi de bonne facture.
 

 
Comme dans tout bon jeu de réflexion, le principe est simple :
Des billes de couleurs différentes déboulent dans une gouttière située en haut de l’écran.
Cette gouttière alimentera des rails qui conduisent à des barillets, ces derniers pourront accueillir jusqu’à quatre billes en pivotant sur eux-mêmes.
Le joueur devra placer quatre billes de même couleur dans chaque barillet pour tous les détruire et ainsi finir le tableau.
 

 
La difficulté sera de réussir à faire cheminer toutes les billes d’une même couleur vers les barillets les plus éloignés de la gouttière, chacune pouvant rebondir sur ses semblables,
traverser des téléporteurs, passer dans des systèmes qui les feront changer de teinte ou bien qui n’autoriseront l’accès qu’à une couleur prédéfinie ou encore d’imposer un ordre dans les couleurs à exploiter.
Fort heureusement dans ce foutoir, une icône vous indiquera la teinte de la prochaine bille, ce qui vous permettra d’optimiser votre stratégie.
Il y aura bien évidement une contrainte de temps comme dans tout jeu de réflexion, mais cette fois ça sera la double peine :
un temps limité pour évacuer la bille de la gouttière et un temps limité pour finir le tableau.
 

 
Les graphismes sont clairs et soignés, le parcours des billes est fluide ; en même temps difficile de se planter sur ce genre de jeu.
L’ambiance musicale se veut cool et décontractée, même si compositions de Stember ne resteront pas dans l’histoire des musiques de l’Amiga elles font le taf.
Pour les bruitages les billes s’entrechoquent, les barillets se verrouillent et explosent, rien de mauvais sans être original.
 

 
Soyons honnête, Logical ne fut pas le nouveau Tetris (sinon on en parlerait encore) mais il propose un défi honnête et amusant.
De plus, il apportait un concept original par rapport à tous les clones qui sortirent à la même époque.
Le reproche que l’on peut lui trouver est cette sensation de rapidement faire la même chose sans ressentir de progression.
Jouer sur la multitude des barillets à remplir en un temps imparti n’était pas un concept suffisant pour pousser le joueur à vouloir avancer jusqu’à la fin du jeu.
Avec une durée de vie assez vaste avec ses 99 niveaux, les concepteurs proposèrent même un éditeur de tableau pour prolonger les possibilités, ce qui n’était pas si fréquent à l’époque.
Bref un petit jeu sympa à tester pendant que votre PS4 fera sa mise à jour !
 

 
Graphisme : 8/10
Son : 7/10
Game play : 7/10
Difficulté : Moyenne

Note Globale : 7/10

Edité par Play Byte en 1992
Equipe de développement : Ego Software
Production : Ralph Stock
Concept : Thomas Scholl
Code: Volker Eloesser
Graphismes : Hakan Akbiyik
Musiques et SFX : Rudolf Stember

Téléchargement
Voir le gameplay