Sukiya – Chronique


 
Faisant directement suite à Maupiti Island cette œuvre inachevée, le troisième opus des aventures de Jérôme Lange, devait se dérouler au Japon.
 
Max, un ami de Jérôme LANGE, convie le célèbre détective privé à venir passer quelques jours
au Daïbutsuji, le monastère du Grand Bouddha afin de se reposer.
Dans ce temple Zen, le professeur Camus oncle de Max, pratique la méditation… et s’adonne peut-être encore à la chimie (c’est un très célèbre chimiste).
Mais l’intrusion du désir et de la violence va perturber la vie paisible et ordonnée du monastère et interrompre nos vacances.
A 9H30 du matin, le professeur est retrouvé assassiné, une balle dans la tête.
La balle a été tirée dans la gorge, de bas en haut et s’est logée dans la boîte crânienne.
Votre enquête commence à votre arrivée au monastère, 5H30 avant le meurtre.
Vous rencontrerez la victime avant sa mort.
Cependant, vous ne pouvez pas empêcher le crime.
Il vous faudra donc mettre la main sur le meurtrier.
Nous aurons 48 heures pour résoudre l’enquête.
 

 
Prévu initialement pour être édité à Noël 1992, l’échec commercial du jeu Black Sect enterra le projet pourtant bien avancé.
 

 
Graphismes : Stephane Polard
Scénario : Sylvian Bruchon

Télécharger l’intro

Accéder aux fichiers du jeu

Articles de l’époque :
Génération 4 N°24 – Juillet 1990

Joystick N°32 – Novembre 1992

Joystick N°34 – Janvier 1993